Promeneurs écoutant
Promeneurs écoutant
Prises de sons et art sonore en lien avec la nature et l'environnement

Aubrac, Malbauzon, août 2009

publié le 26 Octobre 2011

Nous sommes dans les terres des célèbres Aubrac, aux jolies cornes et belles robes brunes. Le fantastique paysage offert par ces vastes étendues comble la vue et l’audition. En cette fin de journée, deux troupeaux paissent de part et d’autre d’une petite route ralliant le GR 65 (Chemin de Saint Jacques) tout proche. Un Taureau, fort intéressé par ces Dames du troupeau d‘en face, s’irrite visiblement de ma présence mitoyenne… En ce moment de tension, la clôture de barbelés nous séparant, dressée par de frêles poteaux, me paraît bien fragile…

Photo © Thierry Delatour, tous droits réservés

 

© Thierry Delatour
Auteur
Matériel utilisé
ENREGISTREUR NAGRA ARES BB+
COUPLE DE MICROS ORTF MSTC
Sujet
Repère geographique
Saison
3 commentaires
Poster un commentaire
7 Novembre 2011
mdr ! Trop bien ! Apparemment tu en as réchappé.
Thierry DELATOUR
29 Novembre 2011
Merci pour ce commentaire, auquel je réponds bien tardivement… Cette aventure sonore m’en rappelle une autre, sur le même thème mais un rien plus risquée…
Egalement passionné de chemins de fer et de prises de sons ferroviaires, je cherchais, Il y a environ douze ans, le meilleur emplacement possible pour enregistrer l’autorail du dimanche soir St Claude – Dole. Après bien des hésitations et de nombreux aller-retour sur le site, je me résignai à franchir une clôture et pénétrer dans un pré, afin de bénéficier le mieux et le plus longtemps possible de l’image stéréo du passage du train… L’endroit était visiblement fréquenté car à ce moment débuta une série de meuglements réprobateurs, issus d’une source distante d’une vingtaine de mètres. L’heure du passage du train étant proche et l’enregistrement risquant d’être gâché si l’Animal persistait dans cette voix, j’agitai alors mes bras pour lui signifier de déguerpir… en vain, car la Bête ne consentit à s’éloigner qu’une fois le train passé. Je réalisai alors – enfin – qu’il s’agissait d’un Taureau, ayant certainement fait preuve ce jour-là de la plus grande indulgence à mon égard… peut-être car nous partagions la même passion : celle de regarder passer les trains ?
Marc Namblard
9 Décembre 2011
Merci Thierry pour cette anecdote plutôt hilarante en effet ;-) Je me trompe peut-être mais je pense que les taureaux sont plus pacifiques que ce que l'on croit... du moins tant qu'on ne leur "titille" pas l'échine avec des banderilles ou tout autre instrument de torture de ce genre... :-/
Nom*
Site web
Email (Non publié)
Commentaire*
* mentions obligatoires
Partager
Promeneurs écoutant - Prises de sons et art sonore en lien avec la nature et l'environnement | Copyright © 2011
Réalisé par Wesmedia