Promeneurs écoutant
Promeneurs écoutant
Prises de sons et art sonore en lien avec la nature et l'environnement

Brame électrique

publié le 6 Octobre 2011

 

Mardi 21 septembre 2011, vers 6 heures du matin. Environs de Rambervillers (88).

Des fouillis de buissons et d'arbustes épineux autour d'une prairie fébrile. La pâleur gris-bleu d'un ciel en restauration après une nuit brumeuse. Et des cerfs électriques (Cervus elaphus) écumant, clamant et explosant.

Trois minutes et ving-sept secondes (sur une séquence totale de deux heures) d'un paysage étourdissant et indéchiffrable.

Trois minutes et vingt-sept secondes d'une nature puissamment investie par des animaux qui nous oublient ou qui nous ignorent. Pour un temps.


© Vincent Munier, tous droits réservés.

Auteur
Matériel utilisé
ENREGISTREUR NAGRA ARES BB+
COUPLE DE MICROS SENNHEISER MKH-40 (NOS)
Genre
Sujet
Repère geographique
Saison
13 commentaires
Poster un commentaire
Marc NAMBLARD
6 Octobre 2011
Merci Vincent pour la photo ! ;-)
7 Octobre 2011
waaaahou... Bravo. Au casque, c'est extraordinaire.
Antoine
7 Octobre 2011
Y-a du beau monde, c'est sûr... 2011 est encore un bon cru pour ta captation du brame, bravo Marc !
Marc NAMBLARD
7 Octobre 2011
Merci... Oui, en effet, les conditions (notamment météo) étaient vraiment bonnes cette année, aussi bien dans les Vosges que dans les Cévennes. Enfin, je crois que c'était un peu partout pareil, du moins en ce qui concerne la météo (peu de vent en altitude notamment). Après, il y a le temps disponible (je n'ai quasiment rien fait d'autre pendant quinze jours), le matériel (piège à son avec longue autonomie) et bien sûr la chance... Et de votre côté ?
Antoine
8 Octobre 2011
Ben ici dans le Nord c'est assez spécial, une toute petite population, une petite forêt sillonnée de routes, résultat les cerfs sont disséminés et très mobiles, pas évident pour l'audionaturaliste... J'ai tout de même fait quelques mauvais enregistrements, notamment à la parabole (qui n'est pourtant pas censée convenir ;-) Vivement l'année prochaine !
Marc NAMBLARD
8 Octobre 2011
Malheureusement je ne pense pas que ça soit si spécial que ça mais plutôt un "standard"... La pression sur la population de cerfs en France est de plus en plus forte. Ils sont de plus en plus tirés et par ailleurs victimes d'un phénomène de mode, largement entretenu par les médias. Pauvres bêtes...
Pierre Juillard
9 Octobre 2011
Près de chez moi, j'ai suivi assez régulièrement un secteur favorable avec un mâle casanier, mais les nuisances étaient nombreuses (autoroute, avions, ...). Les ambiances sont malgré tout magiques et témoignent d'un des derniers spectacles de nature "sauvage" que l'on peut observer ici. En revanche, le fait d'être sur le site peut s'avérer assez dangereux et donne de bons coups d'adrénaline : je pense utiliser l'an prochain un piège à son, ce sera plus prudent ! En tous cas, bravo Marc !
Marc Namblard
9 Octobre 2011
Salut Pierre. Sans parler de mythe, je crois qu'on exagère un peu les risques et que c'est entretenu (notamment par les chasseurs) pour maintenir les gens à l'écart. Les cerfs nous sentent et nous évitent ; je pourrais raconter des dizaines d'anecdotes à ce sujet. C'est plus simple (et malheureusement plus efficace) de faire peur aux gens plutôt que de leur faire admettre que leur comportement dérange les animaux. Ceci dit il est vrai que certaines situations peuvent s'avérer dangereuses et qu'il faut toujours être prudent, prendre un certain nombre de précautions, rester bien concentré. Quant au piège à sons, honnêtement, je crois que c'est la meilleure technique pour le brame, mais ça demande vraiment une bonne connaissance des sites et des animaux, et une bonne capacité à interpréter les indices (notamment olfactifs) qu'ils laissent derrière eux. Vivement l'an prochain !
10 Octobre 2011
Il y a la densité dans les Vosges, ici en Drôme ils sont répartis en fond de vallée en bien moindre densité, en tout cas superbe record.
irene
11 Octobre 2011
tres bon ,on se croirait la bas en fermant les yeux ,c'est magique merci
Marc Namblard
11 Octobre 2011
Tous les sites vosgiens ne présentent pas une si grande densité. Ici, c'est un peu exceptionnel. Sinon la plupart du temps c'est assez dispersé également, avec beaucoup de mouvement. Pas évident donc d'anticiper et de placer les micros au bon endroit... Malheureusement je pense que ça ne vas pas aller en s'arrangeant ces prochaines années. Les quotas de tir ont été revus à la hausse un peu partout ; on accuse les cervidés de "contrarier" le rôle économique de la forêt. On nous dit qu'il faut moins de cerfs pour avoir plus de bois, pour nos constructions écologiques et nos poêles à bois. C'était du moins une des conclusions du Grenelle de l'Environnement... :-/
16 Novembre 2011
rêvons un peu! les loups reviennent, les chasseurs rangent leurs fusils....et Marc, pour notre plus grand plaisir, nous fera écouter le chant des loups vosgiens .... merci. vincent
Pascal
6 Décembre 2011
GRANDIOSE ! On touche du doigt là l'âme de ce qui subsiste de primitif et de sauvage dans notre nature asceptisée. Par des séquences et des images semblables, vous oeuvrez pour l'amour de la bête !
Nom*
Site web
Email (Non publié)
Commentaire*
* mentions obligatoires
Partager
Promeneurs écoutant - Prises de sons et art sonore en lien avec la nature et l'environnement | Copyright © 2011
Réalisé par Wesmedia