Promeneurs écoutant
Promeneurs écoutant
Prises de sons et art sonore en lien avec la nature et l'environnement

Un tilleul et un toit

publié le 5 Janvier 2010

Miscon, Drôme, juin 2009. Souvenir tiède d'une matinée bien tassée au coeur du Diois. Un tilleul en fleurs. Les abeilles ont débuté leurs mimiques de récolte. Plus haut, un rougequeue noir (Phoenicurus ochruros) domine sur son toit. Joli point de vue sans doute sur tout le village et l'horizon élevé, fermé mais lumineux de la vallée. Il chante en hochant la queue, guette ses rivaux qui s'égosillent plus loin.


Auteur
Matériel utilisé
ENREGISTREUR NAGRA ARES BB+
PARABOLE TELINGA PRO 6
MICROS SENNHEISER MKH-30/MKH-40
Genre
Sujet
Repère geographique
Saison
10 commentaires
Poster un commentaire
17 Janvier 2010
Coucou Marc!
Oui, il y a comme un air de printemps qui flotte, en plein cœur de l’hiver, quand les oiseaux se mettent à chanter.
A bientôt j’espère.
17 Janvier 2010
Coucou Marc!
Oui, il y a comme un air de printemps qui flotte, en plein cœur de l’hiver, quand les oiseaux se mettent à chanter.
A bientôt j’espère.
17 Janvier 2010
bonjour (pardon pour ma francaise tres mal) - je dois dire que je suis tres content a trouver votre blog. L’audio que j’ai ecoute a ce point est formidable et je regarderai le blog a l’avenir!
18 Janvier 2010
Merci Michael pour votre message bien sympathique. Petite question de curiosité : dans quel pays vivez-vous ?
Marc
Pascaloup
7 Février 2010
Voilà une ambiance bourrée de souvenirs !
Quel plaisir !
Mais c’est presque trop beau : une ambiance parfaite avec un rouge-queue là en gros plan… Y-aurait-il un mixage là-dessous ou bien est-ce que le rouge-queue est venu se percher juste là ??
Un peu comme ton “Rouge-gorge et l’océan” où le trucage produit une ambiance trop parfaite, mais justement parfaite pour illustrer le sujet. La technique au service de l’intention quoi.
8 Février 2010
Il y a bien un mixage mais le rouge-queue était bien au-dessus du Tilleul.
J’ai enregistré les abeilles avec un couple MS sur perche et l’oiseau à la Telinga. N’étant pas satisfait des bourdonnements des abeilles avec la Telinga, je me suis déplacé de manière à ne plus les entendre. Par ailleurs, au moment où j’ai enregistré les abeilles avec le couple, le rouge-queue n’était plus là. Il y a donc un décalage de quelques dizaines de minutes (de mémoire) entre les deux séquences mais le mixage final correspond bien mieux à ma perception de l’événement. En règle générale je mixe presque toujours mes prises à la Telinga au risque de présenter en effet quelque chose d’un peu trop “idéalisé”. C’est pour cette raison que lorsque l’on me croise avec une Telinga, bien souvent, il y a un couple qui “travaille” dans les parages.
Antoine
12 Février 2010
En fait, peut-on faire quelque chose de “trop” idéalisé ou, osons le mot, d’idéal ? Même si c’est bien sûr largement utopique, essayons encore et encore ! Donc tout à fait en empathie avec toi sur cette démarche qui rejoint la mienne Continue Marc !
Pascaloup
21 Février 2010
En effet, je souscris pleinement : comme je le disais, la technique est au service de l’intention et nous utilisons mille subterfuges, tous autant que nous sommes, pour restituer notre impression. La notion de “trop parfait” n’est que l’expression d’un auditeur épaté qui se dit “bon sang, mais comment fait-il ?”.
Encore Bravo !
;o)
21 Février 2010
En fait Naturo a poussé ce principe encore plus loin avec son système Telinga + couple en un. L’ambiance et l’oiseau sont enregistrés en même temps (grâce à un enregistreur quatre pistes). Avec mon système, je suis obligé de décaler les prises, de prendre l’ambiance lorsque le sujet principal n’est plus là, ou ne s’exprime plus.
22 Février 2010
en Angleterre - Londres
Nom*
Site web
Email (Non publié)
Commentaire*
* mentions obligatoires
Partager
Promeneurs écoutant - Prises de sons et art sonore en lien avec la nature et l'environnement | Copyright © 2011
Réalisé par Wesmedia