Promeneurs écoutant
Promeneurs écoutant
Prises de sons et art sonore en lien avec la nature et l'environnement

Murmure microscopique

publié le 28 Mai 2013

15 mars 2013. Après une nuit froide (-7°c), le soleil en ce tout début d’après-midi réchauffe sérieusement l’atmosphère. La forêt de Bertrichamps, encore engourdie, quasi silencieuse (si l’on fait abstraction des avions qui la survolent et d’un léger souffle de vent), semble s’étirer.  En lisière de hêtraie-sapinière, un léger bruissement attire mon attention… signe irréfutable que le printemps est sur le point de triompher…

 

Il s’agit du murmure microscopique produit par le réveil d’une fourmilière de fourmis rousses, ou fourmis des bois (fourmis du vaste genre Formica, comprenant 6 ou 7 espèces en France, souvent difficiles à dissocier).

D’ordinaire indécelable à l’oreille, ce bruissement produit par l’activation conjuguée de dizaines (voire de centaines) de milliers de fourmis peut être audible à cette époque de l’année, dans les parcelles de forêt les plus silencieuses, surtout si le sol proche de la fourmilière est recouvert de feuilles mortes, bien sèches. C’est le moment pour les ouvrières de se regrouper en masse afin de nettoyer le dôme de la fourmilière et de réparer les dégâts causés par les intempéries et les prédateurs (pics et blaireaux principalement) en quête de couvain et de grappes de fourmis apathiques.

 

Menacées par la destruction, la fragmentation, la mauvaise gestion des forêts ou tout simplement par l’ignorance des hommes, il faut savoir que toutes les fourmis rousses sont protégées en France, en raison notamment de leur grande utilité dans la protection des arbres contre les insectes envahisseurs, comme les chenilles processionnaires.

© Marc Namblard, tous droits réservés

 

© Marc Namblard, tous droits réservés
Auteur
Matériel utilisé
ENREGISTREUR NAGRA ARES BB+
MICROS SENNHEISER MKH-30/MKH-40
Genre
Sujet
Repère geographique
Saison
2 commentaires
Poster un commentaire
29 Mai 2013
Oh ! les grands travaux de printemps ....
A l'écoute de cette "pluie" de pattes, une démangeaison virtuelle m'a poussé à me gratter le mollet : je suis en forêt !
30 Mai 2013
C'est vrai Philippe que c'est un murmure qui évoque beaucoup une petite pluie ou du grésil sur des feuilles mortes... Ce qui m'a impressionné c'est de réaliser à quel point ça pouvait être audible lorsque le silence s'installe dans la forêt... ce qui est rare bien entendu. Surtout dans ce secteur des Vosges bien survolé...
Nom*
Site web
Email (Non publié)
Commentaire*
* mentions obligatoires
Partager
Promeneurs écoutant - Prises de sons et art sonore en lien avec la nature et l'environnement | Copyright © 2011
Réalisé par Wesmedia